ENSEIGNEMENT AGRONOMIQUE ET NOUVELLE POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE (PAC)


Vers de nouvelles formations agronomiques en Europe (projet FANCAM).

FancamLes Associations EUROPEA (Europe de l'Enseignement agricole) de 9 pays européens (Belgique, Espagne, Estonie, France, Hongrie, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Slovaquie) se sont appropriées la problématique de l'adéquation des formations agricoles aux objectifs de la PAC.
Dans le cadre d'un projet Leonardo da Vinci, les 9 partenaires élaborent les référentiels de métiers innovants, identifiant les nouvelles compétences à maîtriser pour répondre au développement d'une agriculture multifonctionnelle.

Programme Leonardo da Vinci 2004-2006
PROJET FANCAM : Formations agronomiques et nouvelles compétences pour une agriculture multifonctionnelle

La réforme de la politique agricole commune au sein de l'Union Européenne s'oriente vers une multifonctionnalité de l'agriculture.
Ce constat fait suite aux exposés présentés par Monsieur Albert Massot-Marti, membre du Parlement européen ("La réforme de la PAC et la multifonctionnalité de l'agriculture :
un nouveau modèle de soutien pour des nouvelles activités de l'agriculteur européen") et de monsieur J.L. Salinas, Professeur à l'Institut Agronomique méditerrannéen de Montpellier ("Les modèles européens de formation agricole pour les familles du monde rural : perspectives d'avenir") lors de l'Assemblée générale d'Europea International qui s'est déroulée à Reus (Espagne) du 22 au 26 mai 2002.
L'agriculture de marché va progressivement faire place à une agriculture de territoire plus raisonnée et plus respectueuse de l'environnement, de la diversité biologique et du paysage.
Cette nouvelle approche va déboucher sur la création de nouveaux métiers, de nouveaux emplois et demander la maîtrise de nouvelles compétences c'est-à-dire de nouveaux savoirs, savoir-faire et savoir-être.
Pour y répondre, les contenus de formation devront être revus et de nouvelles formations, initiales ou continues, devront être mises en place.

Prenant acte de ces réflexions, les membres d'Europea International, association sans but lucratif, de droit belge, créée en 1991 et qui regroupe les associations nationales des pays membres de l'Union Européenne et des pays candidats à l'entrée dans l'Union, ont décidé de s'approprier cette problématique et ont donné mandat à Europea Belgium de présenter à financement un projet ayant pour objectif de mener cette réflexion en partenariat transnational.
La demande de subvention fut introduite en 2003 dans le cadre de l'appel à projet 2004-2006 et la convention liant Europea Belgium et l'Agence Nationale belge "Agence FSE Leonardo" fut signée en octobre 2004.
Le projet prend effet le 1 octobre 2004 et se termine le 1 octobre 2007.

L'objectif général est d'élaborer, en partenariat transnational, des outils ressources de niveau européen
- identifiant les nouveaux métiers, les nouvelles fonctions de travail, les nouvelles compétences permettant de répondre au développement de cette agriculture multifonctionnelle
- harmonisant les méthodologies de mise en œuvre d'un répertoire des formations donnant accès aux métiers du secteur agronomique et de référentiels des nouveaux métiers et des nouvelles compétences
- harmonisant les présentations du répertoire et des référentiels afin d'avoir une lecture et une compréhension commune des documents et de leurs contenus
- créant par l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) un réseau européen de mise à disposition des publics cibles d'outils permettant l'adéquation des contenus de formation aux développements techniques, technologiques, économiques du secteur, facilitant d'une part la mobilité des jeunes au niveau des parcours de formation et d'autre part la reconnaissance, la validation des compétences acquises, par un apprenant ou par un travailleur, quelque soit le lieu de leur acquisition puisque faisant référence à des référentiels communs.